Quels sont les 2 symptômes les plus courants du cancer de l’intestin ?

0
342
cancer intestin symptomes
Rate this post

Le cancer de l’intestin, souvent désigné sous le terme de cancer du colorectal, représente une préoccupation majeure en matière de santé publique. Il se développe souvent insidieusement, sans signaux alarmants, rendant sa détection précoce difficile mais cruciale. La compréhension de ses symptômes communs n’est pas seulement une affaire de professionnels de la santé, elle concerne chacun de nous. Cet article vise à démystifier les signes avant-coureurs de cette maladie, avec un langage clair et accessible à tous, pour une meilleure sensibilisation et une action proactive vers un diagnostic précoce.

Qu’est-ce que le Cancer de l’Intestin ?

Le cancer de l’intestin, communément appelé cancer du côlon, est une maladie caractérisée par une croissance anormale de cellules dans la partie longue et tubulaire du gros intestin. Bien que souvent utilisés de manière interchangeable, les termes « cancer de l’intestin » et « cancer du côlon » peuvent se référer à des réalités légèrement différentes. Le côlon est la partie majeure du gros intestin, excluant le rectum. Par conséquent, le cancer qui se développe spécifiquement dans le côlon est précisément appelé cancer du côlon, tandis que « cancer de l’intestin » peut aussi inclure les cancers qui se développent dans le rectum.

L’incidence de cette maladie varie globalement, mais elle reste l’une des formes de cancer les plus communes et les plus mortelles. Les raisons exactes du développement du cancer de l’intestin sont encore sujettes à recherche, mais des facteurs comme l’âge, l’hérédité, le mode de vie, et certains types de régimes alimentaires sont connus pour influencer son apparition.

L’identification des symptômes peut être délicate car, dans les premiers stades, le cancer peut ne présenter aucun symptôme. Lorsque des signes apparaissent, ils sont souvent confondus avec des troubles digestifs bénins. Cela souligne l’importance d’une surveillance régulière et d’une attention particulière aux changements du corps, en particulier pour ceux qui se trouvent dans des groupes à risque.

La détection précoce du cancer de l’intestin peut grandement améliorer les chances de succès du traitement. C’est pourquoi la connaissance des symptômes les plus courants revêt une importance cruciale. Reconnaître ces signes peut sauver des vies en incitant à une consultation médicale rapide et, si nécessaire, à un dépistage.

symptome cancer intestin

Premiers symptômes du Cancer de l’intestin

Le cancer du colorectal, dans ses phases initiales, peut se manifester de manière discrète, les symptômes étant souvent attribués à des troubles moins graves. Cependant, la vigilance aux signes suivants peut être un indicateur crucial pour la détection précoce de cette maladie.

Douleurs abdominales et inconfort

Les douleurs abdominales, l’un des symptômes les plus communs du cancer de l’intestin, peuvent varier considérablement en intensité et en localisation. Ces douleurs sont parfois décrites comme des crampes, pouvant être confondues avec des maux digestifs ordinaires tels que les ballonnements. Elles peuvent se manifester de manière intermittente ou continue et être accompagnées d’une sensation de plénitude ou de pression dans l’abdomen.

Il est essentiel de prêter attention à ces douleurs, surtout lorsqu’elles sont nouvelles ou qu’elles changent en termes de fréquence ou de gravité. Une douleur abdominale persistante ou qui s’aggrave devrait toujours être évaluée par un professionnel de santé, surtout si elle est accompagnée d’autres symptômes tels que des modifications du transit intestinal ou des saignements.

Changements dans le transit intestinal

Des changements dans les habitudes intestinales sont des indicateurs significatifs à ne pas négliger. Ces changements peuvent inclure une constipation ou une diarrhée soudaine et prolongée, ainsi qu’une alternance entre ces deux extrêmes. Des symptômes tels qu’une sensation de défécation incomplète ou une modification de la consistance ou de la forme des selles peuvent également survenir.

Ces modifications peuvent être le résultat d’une obstruction partielle dans le côlon, causée par la croissance tumorale. Alors que de nombreuses personnes expérimentent des périodes occasionnelles de constipation ou de diarrhée, la clé est de noter les changements qui persistent sur plusieurs jours ou semaines et qui représentent une déviation de la normale pour l’individu.

Saignements rectaux et sang dans les selles

La présence de sang dans les selles est un symptôme particulièrement important et peut se manifester sous différentes formes. Il n’est pas toujours aussi évident que du sang rouge vif. Parfois, il peut apparaître comme du sang noir ou brun, se mélangeant à la couleur des selles et rendant la détection difficile.

Il est crucial de surveiller toute trace de sang dans les selles, que ce soit sur le papier hygiénique après essuyage ou dans la cuvette des toilettes. Ces signes peuvent indiquer un saignement quelque part dans le tractus digestif, pas nécessairement lié au cancer, mais nécessitant une investigation médicale pour en déterminer la cause.

Symptômes avancés et signes d’alerte

À mesure que le cancer colorectal progresse, les symptômes peuvent devenir plus prononcés et plus perturbants. Il est crucial de reconnaître ces signaux d’alerte, car ils peuvent indiquer que le cancer s’est développé ou s’est peut-être propagé.

Formation de masse abdominale palpable

Dans les stades avancés du cancer de l’intestin, il peut y avoir formation d’une masse dans l’abdomen que l’on peut parfois sentir par palpation. Cette masse peut être causée par une tumeur qui a grossi suffisamment pour être discernable. Bien que toutes les masses abdominales ne soient pas synonymes de cancer, une masse nouvellement apparue ou en croissance nécessite une évaluation médicale immédiate.

La détection d’une telle masse peut accompagner une sensation de lourdeur ou de plénitude, même après un petit repas. Les patients peuvent également remarquer que leur abdomen est distendu ou qu’ils ont des douleurs ou un inconfort spécifiques à un endroit.

Détérioration de l’état général de santé

Une détérioration de l’état général de santé peut également être un signe avant-coureur du cancer du côlon. Cela peut inclure une perte de poids inexpliquée, souvent considérable et rapide, sans changement notable dans le régime alimentaire ou le niveau d’activité physique. Une fatigue persistante ou chronique, qui ne s’améliore pas avec le repos, est également un symptôme préoccupant.

L’anémie peut se développer en raison d’une perte de sang chronique dans les selles, souvent occulte et non détectée visuellement. Cela peut mener à une pâleur, à un essoufflement et à une faiblesse générale. Des épisodes de fièvre, surtout si elles sont récurrentes et sans cause apparente, peuvent également signaler une inflammation ou une infection associées à une tumeur.

Facteurs de risque et comment les gérer

Le cancer de l’intestin n’épargne personne et peut toucher des individus de tous âges, bien qu’il soit plus fréquent chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Certains facteurs de risque sont hors de notre contrôle, comme l’âge, les antécédents familiaux de cancer du côlon ou de polypes colorectaux, ainsi que des conditions héréditaires telles que la polyposis adenomatous familial ou le syndrome de Lynch.

D’autres facteurs de risque sont liés au mode de vie et peuvent donc être modifiés pour réduire les risques. Cela inclut une alimentation riche en graisses et pauvre en fibres, le surpoids ou l’obésité, le manque d’activité physique régulière, la consommation excessive d’alcool et le tabagisme.

Pour gérer ces facteurs de risque:

La surveillance et le dépistage précoce jouent un rôle essentiel dans la gestion des risques du cancer du côlon. Des tests de dépistage réguliers, comme la coloscopie, peuvent détecter des polypes avant qu’ils ne deviennent cancéreux. Le dépistage est recommandé à partir de l’âge de 50 ans, ou plus tôt si vous présentez des facteurs de risque élevés.

Diagnostic et traitement du cancer de l’intestin

Le diagnostic du cancer colorectal commence généralement par une évaluation des symptômes, un examen physique et l’examen des antécédents médicaux. Si un cancer est suspecté, plusieurs tests peuvent être effectués. La coloscopie est souvent la prochaine étape, permettant au médecin de visualiser l’intérieur du côlon et, si nécessaire, de réaliser une biopsie pour tester la présence de cellules cancéreuses.

Si un cancer est diagnostiqué, le stade de la maladie sera évalué pour déterminer le traitement approprié. Les options de traitement varient en fonction du stade et peuvent inclure la chirurgie pour enlever la tumeur, la chimiothérapie, la radiothérapie ou une combinaison de ces traitements.

La chirurgie est souvent la première ligne de traitement pour le cancer du colorectal localisé. Pour les cancers plus avancés, la chimiothérapie peut être utilisée pour réduire les tumeurs avant la chirurgie ou pour éliminer toute cellule cancéreuse restante après l’opération. La radiothérapie est moins fréquemment utilisée pour le cancer du côlon, mais peut être indiquée dans certains cas, notamment pour les cancers du rectum.

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici