Depuis la réouverture des magasins en France après le confinement, les boutiques de mode de luxe de la capitale ont revu leurs mesures de sécurité afin de créer une expérience haut de gamme transformée.

Réouverture des boutiques de vêtements à Paris

Dans l’un des premiers pays d’Europe à s’être ouvert à ce point aux consommateurs, les points de vente de luxe deviennent des pionniers inventant un nouvel environnement de shopping. Le défi consiste à faire en sorte que les gens se sentent aujourd’hui autant charmés qu’en sécurité a déclaré une responsable du Bon Marché. Un défi de taille dans le contexte des ventes mondiales de produits de luxe qui devraient chuter de 50 % cette année, selon un récent rapport.

Les acheteurs sont accueillis au Bon Marché par une armée de personnel masqué et gantée qui applique les mesures de distanciation pour lutter contre le COVID-19, 150 pour être précis, un pour chaque visiteur à la capacité maximale du magasin en ces jours d’après-confinement. Un vendeur chaperonne en privé les visiteurs à travers les vitrines presque invariablement vitrées.

Dans une ambiance située entre la visite du musée et un film de science-fiction, ils suivent le parcours obligatoire afin d’éviter tout contact physique potentiel. Les caisses sont protégées par des écrans en plexiglass, comme dans de nombreuses autres boutiques parisiennes.

La plupart des magasins désinfectent et mettent en quarantaine tout objet qui a été touché, pendant 48 à 72 heures. Et, bien sûr, les vestiaires sont désinfectés après chaque utilisation. Pour contrer ces mesures plutôt décourageantes, les marques semblent se concentrer sur l’offre de services personnalisés et améliorés : des marques de luxe comme Louis Vuitton et Christian Dior ont commencé à proposer des séances de shopping privées.

Faible fréquentation des magasins un mois après le déconfinement

Malgré tous ces efforts, un mois après la réouverture des portes, la ruée initiale semble s’être estompée. Alors que le 11 mai, les boutiques des Champs Élysées et de l’avenue Montaigne accueillaient une foule nombreuse, une file apparemment interminable de clients avides de luxe attendant l’ouverture de Louis Vuitton, la situation a radicalement changé : Chanel, Céline et Yves Saint Laurent n’ont plus de file d’attente une semaine plus tard et les boutiques sont presque vides. Les vendeurs des Galeries Lafayette Champs Élysées et Loewe ont tous deux confirmé que la fréquentation avait fortement diminué.

« Il y a eu un premier engouement qui n’a pas duré », note Rémy Faure, coloriste capillaire. « Une de mes clientes est allée directement acheter un sac Kelly bleu électrique chez Hermès le 11 mai. Mais beaucoup de gens ont commencé à réfléchir de manière plus critique à leurs choix de vie et à leurs besoins pendant le confinement ».

Serge Carreira, professeur de mode à l’Institut d’études politiques de Paris, déclare : « Avec l’absence de touristes, qui constituent la grande majorité des ventes de luxe, les boutiques sont vides ».

Le shopping ne disparaît pas, dit-il, mais il est en train de changer : « Ceux qui font du shopping le feront différemment, de manière plus déterminée ; ce ne sera pas une décision prise dans le feu de l’action mais quelque chose de réfléchi ».

En sortant des Galeries Lafayette Champs Élysées, deux shoppeuses addicts nous font part de leur sentiment : la baisse du shopping est due au fait qu’il n’y a nulle part où montrer de nouvelles tenues. Les théâtres, les cinémas, les restaurants, les cafés et les bars sont fermés. Les seuls endroits à visiter sont les magasins, ajoute l’une d’elle, pour qui le lèche-vitrine est l’une des rares activités de plein air disponibles dans la ville.

La baisse de la fréquentation et des ventes dans le monde du luxe pourrait être due à des habitudes acquises lors de la période de confinement : les accros du shopping ont fait le plus de shopping possible pendant le confinement sur les boutiques en ligne. Beaucoup de gens ont pris cette habitude et, on peut le supposer, ne voient pas l’intérêt de sortir dans une ville où règne encore un sentiment de fantôme ».

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici