Comment vivre au quotidien avec la fibromyalgie ?

0
79
fibromyalgie aide
Comment vivre au quotidien avec la fibromyalgie ?
5 (100%) 6 votes

Vous avez entendu parler de la fibromyalgie ? Vous souffrez de symptômes qui vous laissent à penser que vous pourriez en être atteint ? Il faut dire que la fibromyalgie est une maladie très répandue qui touche hélas des centaines de milliers de personnes en France. C’est un vrai problème de santé publique. Au quotidien, la vie du patient peut être compliquée à cause des nombreuses douleurs à supporter.

Savoir reconnaître la fibromyalgie

La première étape dans votre parcours vers un mieux être est de vous faire dépister. En effet, la fibromyalgie présente des symptômes très semblables pour certains à d’autres maladies comme le syndrome de fatigue chronique ou encore la sclérose en plaques. Pourtant, il existe de vraies différences entre ces pathologies, notamment sur le plan clinique.

Cet article vous donne un bon aperçu des symptômes et de la méthode pour établir un diagnostic assez précis de la fibromyalgie. En tout état de cause, si vous avez vraiment un doute, seul un médecin spécialiste de la fibromyalgie pourra le lever avec certitude grâce à différents tests très codifiés.

Mieux vivre avec la maladie

Comme toute maladie, la fibromyalgie s’accompagne d’un certain nombre d’impacts. Il faut les prendre en compte dans votre organisation quotidienne pour ne pas aggraver la situation.

Être à l’écoute de son corps

Certains jours, vous vous levez et vous vous sentez aussi fatigué qu’en vous couchant la veille au soir. On appelle cela le sommeil non réparateur. C’est un symptôme très classique chez les patients touchés par la fibromyalgie.

Lorsque vous n’avez pas l’énergie, il ne faut pas se forcer. Il faut se reposer pendant quelques heures ou quelques jours plutôt que de faire des efforts insurmontables que vous allez payer ensuite au prix fort. D’un jour à l’autre, l’état physique peut grandement évoluer, en fonction du stress, de l’activité mais aussi des variations de températures.

Avoir un travail adapté

Une personne fibromyalgique ne peut pas être employée dans certains métiers trop physiques ou lorsque la pression des résultats est trop forte. Au contraire, elle doit évoluer dans un environnement calme et serein. Idéalement, elle n’aura pas de contact direct avec des personnes potentiellement agressives (clients mécontents par exemple). Pour adapter au mieux le poste aux capacités de la personne, un dialogue régulier avec les ressources humaines et le médecin du travail est indispensable.

Il reste essentiel pour une personne fibro de continuer à travailler autant que possible. Au-delà de l’aspect financier, le travail permet de conserver une certaine sociabilisation qui fait souvent cruellement défaut lorsque l’on est touchés par cette maladie. La fibromyalgie a tendance à isoler du fait de l’impact qu’elle engendre au quotidien.

Expliquer la maladie à ses proches

Beaucoup de personnes fibromyalgiques souffrent d’isolement car peu à peu, le dialogue se rompt avec leur entourage. Cette maladie qui ne présente pas de symptômes extérieurs visibles sur le corps est parfois mal considérée. Les proches ne comprennent pas, pensent qu’il s’agit juste d’une fatigue passagère et cela finit par engendrer des conflits lorsque la maladie s’installe de façon durable au quotidien.

Pour limiter cela, il est important de prendre le temps d’expliquer dès le début aux proches tous les tenants et les aboutissants de la maladie. S’ils ont conscience des nombreux symptômes et de leur impact, ils seront plus compréhensifs. Ce travail d’explication peut être fait par le médecin référent qui est spécialiste de la maladie et saura trouver les mots adaptés.

La fibromyalgie n’a rien à voir avec la dépression. Une personne touchée par la fibromyalgie peut à un moment connaître un épisode dépressif du fait de l’impact sur son quotidien. Mais ce n’est pas systématique. Toutes les personnes dépressives ne souffrent pas de fibromyalgie. L’inverse est également vrai.