4.9/5 - (14 votes)

Depuis quelques mois, la FDA (Food and Drug Administration) et l’AEM (l’Agence Européenne des Médicaments) ont accordé une autorisation d’utilisation à quatre vaccins COVID-19, et des millions de personnes à travers le monde ont déjà reçu leurs doses. C’est un grand pas en avant dans la lutte pour mettre fin à la pandémie.

Nous savons que de nombreuses familles sont impatientes de connaître la suite des événements.

Maintenant que les vaccins COVID-19 de Pfizer/BioNTect, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca sont disponibles, une question légitime que se pose tous les parents de la planète est ‘quand ma famille pourra-t-elle se faire vacciner ?’ Car dans la plupart des pays, et la France ne fait pas exception, il n’est pas prévu, pour l’heure, de vacciner les enfants de moins de 16 ans.

 

Pour quel public le vaccin COVID-19 a-t-il été autorisé ?

Vaccination gratuite et non obligatoire, le gouvernement a détaillé les différentes tranches d’âge susceptibles de recevoir le vaccin.

Depuis le 27 Décembre 2020, le public le plus vulnérable a eu accès, en fonction des disponibilités du vaccin, à la vaccination.

  • Ainsi, les résidents d’EHPAD, unités de soins longue de durée, et résidences de services et soins seniors
  • Le personnel de ses institutions susceptible de développer une forme grave en cas d’infection,
  • Les professionnels de santé, profession libérale inclus, et les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des cas de comorbidité depuis le 4 Janvier 2021,

Depuis le 18 Janvier 2021 :

  • Les personnes âgées de plus de 75 ans et vivant à domicile
  • Sur prescription médicale uniquement, les patients à très fort risque de développer une forme grave à la Covid-19, sans distinction d’âge.

Depuis le 6 Février :

  • Vaccination ouverte à tout le personnel de santé et d’aide à domicile sans restriction d’âge.

Depuis cette date, le gouvernement a progressivement ouvert sa campagne de vaccination aux plus de 50 ans, sous certaines restrictions de leur état de santé, et pour faire court, à partir du 15 mai 2021, la vaccination sera ouverte à la tranche d’âge des plus de 50 ans, sans spécificités sur leur état de santé, et enfin, si le calendrier en place est maintenu, à partir du 15 Juin, la vaccination sera ouverte à toute la population majeure. À ce jour, il n’y a donc pas de date prévue pour vacciner les adolescents, les enfants, ou encore les nourrissons.

Qu’en est-il des enfants de 0 à 15 ans ? Quand pouvons-nous espérer un vaccin contre le COVID-19 pour les nourrissons, les enfants et les jeunes adolescents ? La question est aujourd’hui posée car sur ces tranches d’âge, le virus circule aujourd’hui librement, et fait bien entendu moins de vagues.

 

Pourquoi le vaccin COVID-19 n’est-il pas disponible pour les enfants en même temps que pour les adultes ?

Les effets de la Covid-19 chez les enfants et les bébés ne sont pas les mêmes que sur les adultes, ou encore les personnes âgées. La raison est que le système immunitaire des enfants est très différent de celui des adultes, et leurs réponses immunitaires peuvent être différentes à différents âges, de la petite enfance à l’adolescence. Les recherches effectuées sur le vaccin COVID-19 pour les personnes âgées de 16 ans et plus doivent donc être répétées chez les enfants plus jeunes.

Pfizer et Moderna ont mené des essais sur le vaccin chez des enfants de 12 ans et espèrent obtenir des résultats d’ici juin.

Johnson & Johnson prévoit de tester prochainement son vaccin COVID-19 sur des enfants de 12 ans et plus, puis sur des nourrissons et même des nouveau-nés, ainsi que sur des femmes enceintes.

Si les essais de l’une ou l’autre de ces sociétés sont concluants, les données devront être examinées par la FDA et l’AEM, puis le temps nécessaire à la production et à la distribution du vaccin. Ce processus peut prendre du temps, surtout pour les très jeunes âges, qui sont généralement testés en dernier.

 

Comment fonctionnent les vaccins COVID-19 de Pfizer et Moderna ?

Les vaccins de Pfizer et Moderna sont fabriqués à l’aide de la même technologie : Ils injectent une molécule génétique appelée ARNm, qui amène les cellules d’une personne à créer une protéine virale (appelée « pic ») qui déclenche la réponse immunitaire souhaitée. Aucun virus vivant n’est impliqué – la molécule d’ARNm est simplement un messager qui indique à l’organisme comment créer une réponse immunitaire. Elle est ensuite rapidement dégradée par l’organisme et disparaît.

Il s’agit d’une nouvelle technologie pour les vaccins. En raison du composant ARNm, qui se décompose très facilement, le vaccin doit être conservé au froid. Le vaccin Pfizer est conservé dans un congélateur à des températures « ultra froides », soit moins 80 degrés Celsius (moins 112 degrés Fahrenheit). Le vaccin Moderna peut être conservé dans un réfrigérateur ordinaire.

 

Comment fonctionne les vaccins COVID-19 d’ AstraZeneca et de Johnson & Johnson?

Comme les vaccins Moderna et Pfizer, le vaccin d’ AstraZeneca déclenche une réponse immunitaire qui bloque l’infection par le COVID-19. Mais il utilise une méthode qui existe depuis des années : l’injection d’un virus modifié (« adénovirus ») dans l’organisme. L’adénovirus injecté, qui ressemble au virus du rhume ou de la grippe, a été désactivé, il est donc inoffensif – en d’autres termes, il ne peut pas faire de copies de lui-même ni rendre malade la personne qui le reçoit. Il s’agit simplement d’un messager : il contient les instructions de l’ADN pour une protéine « spike ». L’organisme crée alors cette protéine, qui déclenche une réponse immunitaire pour protéger contre le COVID-19.

Ce type de vaccin n’a pas besoin d’être conservé à des températures extrêmement basses, ce qui le rend plus facile à transporter et à stocker que les vaccins de Moderna et de Pfizer.

Des recherches et des essais sur les vaccins à base d’adénovirus sont en cours depuis des décennies. Il existe plusieurs vaccins adénoviraux d’usage courant, dont un contre Ebola (produit par Johnson & Johnson), qui a été utilisé en toute sécurité chez les nourrissons.

 

Combien de doses faut-il au vaccin COVID-19 pour être efficace ?

Les vaccins autorisés par Pfizer, Moderna et AstraZeneca nécessitent deux injections : une première dose suivie trois ou quatre semaines plus tard d’une injection de rappel. Il faut jusqu’à deux semaines pour que le système immunitaire de l’organisme réagisse pleinement. À ce stade, vous êtes protégé contre une maladie modérée à grave due aux anciennes variantes du COVID-19 avec un taux de réussite d’environ 95 % ou 94 % (Pfizer ou Moderna, respectivement).

Le vaccin de Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule injection. Quelques semaines plus tard, il s’est avéré être efficace à 72 % aux États-Unis contre la maladie modérée à grave, et à 85 % contre la maladie grave.

Ce sont tous d’excellents taux d’efficacité. À titre de comparaison, les bureaux du CDC et de l’ECDC (le pendant Européen du centre de prévention et de contrôle des maladies) affirment que la plupart des vaccins contre la grippe réduisent le risque de maladie grippale de 40 à 60 %. Il convient de noter qu’aucun vaccin n’est efficace à 100 %.

 

Les vaccins COVID-19 sont-ils sûrs ? Ma famille devrait-elle recevoir le vaccin, une fois qu’il sera disponible ?

Les responsables de la santé ont examiné de près toutes les données de sécurité des essais cliniques de Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca et ont conclu que les vaccins n’ont pas entraîné de problèmes de santé graves.

Au fur et à mesure que le nombre de personnes recevant le vaccin COVID-19 grandit, nous pourrions apprendre l’existence d’effets secondaires très rares ou à long terme. Le CDC a mis en place un groupe d’experts indépendants chargé d’examiner toutes les nouvelles données relatives à la sécurité au fur et à mesure qu’elles sont reçues, et de fournir régulièrement des mises à jour et des conseils en matière de sécurité.

Lorsque j’ai pris la décision de me faire vacciner ou non, j’ai mis en balance le risque du COVID-19 – dont nous savons qu’il a provoqué une maladie très grave et la mort de nombreuses personnes – et le risque du vaccin – qui semble très efficace et sûr d’après toutes les données disponibles à ce jour.

 

Y a-t-il des effets secondaires au vaccin COVID-19 ?

Certaines personnes ont des effets secondaires légers à modérés après la deuxième dose, comme une douleur au bras, des frissons, une fièvre légère, de la fatigue ou des maux de tête dans les 24 heures qui suivent. Ces effets secondaires sont une partie normale de la réponse du système immunitaire de l’organisme, et se produisent couramment avec de nombreux vaccins comme le vaccin antigrippal ordinaire.

 

Le vaccin COVID-19 s’estompera-t-il chaque année, comme le vaccin contre la grippe ?

Excellente question. Cette information n’est pas encore disponible – restez donc à l’écoute.

 

Une fois que vous avez reçu le vaccin COVID-19, pouvez-vous encore le transmettre à d’autres personnes ?

Une autre bonne question. Les scientifiques ne le savent pas encore, mais au fur et à mesure qu’un plus grand nombre de personnes reçoivent le vaccin et que les données de sécurité sont communiquées, nous nous rapprochons d’une réponse.

En attendant, il est important que nous continuions tous à porter des masques et à pratiquer la distanciation sociale, le lavage fréquent des mains et l’auto-quarantaine si nous sommes susceptibles d’être malades ou exposés à une maladie.

 

Avec l’apparition des variants, le vaccin actuel contre le COVID-19 sera-t-il encore efficace ?

Tous les coronavirus, y compris le COVID-19, ont tendance à muter et à évoluer avec le temps. Cela signifie simplement que le plan génétique, ou génome, du virus change.

Pfizer et Moderna ont tous deux déclaré que leur vaccin actuel contre le COVID-19 fonctionnera contre la souche britannique.

Certaines données suggèrent que les vaccins actuels pourraient être moins efficaces contre d’autres nouvelles souches, telles que la variante sud-africaine. Mais ils offriront tout de même une certaine protection, et les fabricants s’efforcent d’améliorer l’efficacité du vaccin contre cette variante tout en fabriquant de nouvelles doses.

 

Comment ma famille doit-elle se préparer à recevoir le vaccin COVID-19 ?

covid-19 lavage des mains mesure sanitairesContinuez à porter des masques, à maintenir une distance sociale, à pratiquer une excellente hygiène des mains et de respecter la mise en quarantaine à la maison si un membre de votre famille est susceptible d’être malade. Ces efforts peuvent sauver des vies dans les mois à venir, en attendant que le vaccin soit distribué au plus grand nombre.

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne