L’aide à domicile fait partie des métiers qui sont regroupés dans les « services à la personne ». Les différents termes pour désigner ce métier démontrent la difficulté à classifier ce secteur d’activité. L’aide à domicile peut s’exercer de différentes manières. D’abord, il est possible de travailler pour le compte d’un organisme prestataire ou bien à travers un mandataire ou encore en tant que travailleur direct.

Dans ce secteur, les salariées sont majoritairement des femmes, on estime leur part à 91% des effectifs. Ces personnes ont un âge moyen de 46 ans et ont en général peu de diplômes. L’indice de fréquence des accidents de travail est élevé dans ce secteur. Il est de l’ordre de 47,8 pour 1000 en 2018, bien au-dessus de la moyenne nationale dans tous les secteurs confondus qui est de 38 pour 1000. La santé des aides à domicile est donc primordiale et nécessite la mise en place d’outils de prévention efficaces pour les protéger.

 

Inventaire des outils à la disposition de l’employeur

Avant d’entamer toutes formes de prévention, il est important de connaitre les risques que l’aide à domicile encourt dans son métier. Afin de réaliser cette démarche, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) dispose de plusieurs outils mis à la disposition des employeurs pour prévenir contre les accidents de travail.

Ainsi, il existe un outil d’analyse de la charge physique de travail. Il consiste à recenser les risques liés aux activités physiques dans les services d’aide à domicile à Paris. Les aides à domicile souffrent souvent de douleurs des membres dans leur travail. Les tâches physiques répétitives entrainent également des douleurs au niveau lombaire et cervical. La grille de questions RPS s’adresse au secteur de la santé en général. À cet effet, cet outil permet d’évaluer les risques psychosociaux du métier d’aide à domicile.

Deux autres outils en relation avec la santé sont à la disposition des employeurs. Il s’agit de la grille DIGEST qui consiste en un diagnostic de la santé et la sécurité au travail. Enfin, la grille de positionnement en santé et sécurité au travail est aussi un outil de diagnostic pour évaluer l’organisation des préventions au sein d’une entreprise.

 

La formation pour mieux informer les employés

La formation est un élément essentiel dans la prévention des risques des aides à domicile. Elle permet aux employés travaillant comme aide à domicile de mieux appréhender les difficultés dans leur travail. Dans la prévention des risques professionnels, de nombreuses brochures sont disponibles. Ces documents sont réalisés par l’INRS et servent d’informations pour les métiers du service à la personne. Pour le milieu des soins en général, il y a la brochure « Milieux de soins : s’informer pour agir ». Dans le milieu des services à la personne, incluant l’aide à domicile, un guide intitulé « Aide et soins à la personne, s’informer pour prévenir » est à la disposition du personnel. Par conséquent, la formation représente un outil efficace pour perfectionner les compétences des employés.

Personnes âgées

Dans le cas des établissements, il existe des formations certifiées qui s’adressent au secteur de l’aide à la personne. Le dispositif HAPA SMS est une formation destinée à l’accueil des personnes âgées et les types de prévention à adopter. Le dispositif Acteur Prap2s à destination des soignants et des aides pour prévenir contre les risques liés aux activités physiques. Enfin, il y a la formation APS-ASD à destination de l’aide à domicile. D’autres formations plus spécifiques sont destinées à diverses situations, comme la gestion de la charge émotionnelle ou le transfert des patients.

 

Les outils de préventions des risques

Les accidents de travail et les déclarations d’inaptitude sont fréquents dans le secteur du service d’aide à domicile. Les institutions veulent connaitre l’origine du problème en établissant le « document unique d’évaluation des risques professionnels ». Ce dernier a permis de mettre en évidence les risques encourus par les aides à domicile dans la réalisation de leur travail. Certaines tâches comme la manutention, le nettoyage ou les soins corporels sont dangereuses lorsqu’elles sont répétitives.

Les préventions à adopter dépendent des tâches à accomplir. Pour les activités physiques et la manutention, la méthode d’analyse de la charge physique de travail est la méthode adéquate pour mesurer les risques encourus par l’aide à domicile. La prévention consiste à alléger les manutentions. L’objectif de la prévention consiste à identifier tous les facteurs de risques dans le domicile du particulier.

Par ailleurs, la notion de « risques psychosociaux » ou RPS est aussi apparue dans ce secteur d’activité. Le RPS se définit comme les risques mental et physique ou encore social que pourrait engendrer un métier. Pour faire face au RPS, un guide « Faire le point sur les RPS pour le secteur sanitaire et social » est à la disposition des entreprises de moins de 50 personnes.

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici