Concernant aussi bien les hommes que les femmes, la calvitie entraîne des problèmes esthétiques, mais occasionne aussi un véritable mal être au quotidien. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour lutter contre la perte de cheveux. Les personnes concernées ont le choix entre différentes techniques, suivant leur budget et les résultats escomptés. La greffe capillaire constitue le meilleur remède contre la calvitie.

Qu’est-ce-que la greffe capillaire ?

La greffe de cheveux est une opération chirurgicale qui consiste à prélever des bulbes de cheveux sur la partie du crâne recouverte d’une chevelure dense et épargnée par la calvitie, située, généralement, à l’arrière de la tête. Les racines des cheveux sont implantées au niveau de la zone dégarnie. La méthode de transplantation de micro greffons capillaires a été expérimentée par le Docteur Tamura, au Japon, en 1943, mais aurait été inventée bien plus tôt, dans les années 1930 par le Docteur Okuda. La greffe de cheveux a été popularisée aux USA en 1950 par le Docteur Norman Orentreich. Son efficacité est telle que la transplantation de cheveux est devenue la solution la plus utilisée dans le monde pour lutter contre la calvitie.

Il existe deux méthodes de greffe de cheveux, à savoir : la technique de greffe de cheveux par bandelette ou FUT et la greffe capillaire par extraction folliculaire ou FUE.

La greffe capillaire par bandelette ou FUT (Follicular Unit Transplant)

Le spécialiste prélève une bandelette de cuir chevelu d’une largeur de 1 à 2 cm sur 10 à 15 cm de longueur, à l’arrière de la tête puis referme la zone d’extraction par des points de suture. Il découpe, ensuite, les greffons de cheveux et les implante un par un, au niveau des parties sans cheveux en se servant d’une aiguille. L’opération se fait sous anesthésie locale. 3 séances sont nécessaires pour bien recouvrir la tête. La greffe de cheveux par bandelette ou FUT laisse une cicatrice au niveau de la partie donneuse.

La greffe de cheveux par FUE (Follicular Unit Extraction)

La greffe de cheveux par technique d’extraction folliculaire se fait par prélèvement et réimplantation de micro greffes. Contrairement à la méthode FUT qui retire une partie du cuir chevelu, la technique FUE prévoit l’extraction des racines de cheveux une par une avec un bistouri muni d’un très petit cylindre d’environ 1 mm de diamètre. La méthode de greffe capillaire par FUE requiert le rasage préalable de la zone donneuse.

À qui s’adresse la greffe capillaire ?

La greffe capillaire convient aussi bien pour les hommes que pour les femmes de plus de 25 ans et souffrant de perte de cheveux permanente. La transplantation est à éviter pour les problèmes de chute de cheveux dus à des infections de la peau. La perte de cheveux causée par des inflammations cutanées s’accompagne notamment de brûlures, de démangeaisons, de l’apparition de rougeurs sur le cuir chevelu.

Les personnes qui présentent des problèmes cardiaques, des problèmes d’hypertension artérielle et les personnes diabétiques ne peuvent pas bénéficier d’une greffe de cheveux. De même pour les personnes qui possèdent une chevelure fine au niveau de la zone donneuse, soit à l’arrière du crâne.

Les avantages de la greffe capillaire

La greffe capillaire représente la solution la plus efficace pour lutter contre la calvitie. Cette méthode chirurgicale présente de nombreux avantages.

Adapté à tous les stades de calvitie

La calvitie se caractérise par une perte progressive de la chevelure. La perte de cheveux atteint le front et les tempes et évolue en montant vers le sommet du crâne puis vers l’arrière. La greffe de cheveux par FUT est conseillée pour les personnes présentant une calvitie importante, à une phase poussée. La transplantation capillaire par FUE convient davantage pour les personnes présentant des parties chauves de petites surfaces et pour les jeunes hommes âgés de moins de 40 ans.

Un rendu naturel et définitif

La greffe de cheveux offre des résultats naturels, observés dans les 8 à 12 mois après l’opération. Les cheveux réimplantés poussent naturellement comme le reste de la chevelure. Contrairement aux autres méthodes et notamment aux techniques artificielles pour lutter contre la calvitie, la greffe de cheveux ne requiert aucun post traitement dans les années qui suivent les séances. Une retouche est souvent nécessaire pour les personnes qui ont recours à la transplantation capillaire par FUE, 6 mois après la première opération. Cette intervention vise à compléter les éventuelles zones clairsemées, car le nombre de follicules à prélever est limité à 5 000 par opération.

Un risque d’incompatibilité nul

Dans la totalité des cas, la transplantation capillaire ne présente aucun risque d’échec notamment en ce qui concerne la compatibilité. Contrairement aux greffes d’organes, le risque d’échec de la greffe capillaire est quasi nul du fait que le patient concerné est lui-même le donneur. Par ailleurs, pour la même raison, le patient peut bénéficier de l’opération dans l’immédiat, dès que sa décision est prise, sans avoir à patienter de longues semaines pour trouver un donneur compatible.

Ou se faire opérer dans la capitale ?

Pour trouver un bon spécialiste de la greffe de cheveux à Paris, il va falloir jauger la réputation de la clinique. Bien sûr les avis sur internet, mais aussi de savoir qui va vous opérer.

La plupart des cliniques parisiennes sont dans le 16 ème arrondissement de Paris, sinon il faudra se rendre en banlieue. On pourra envisager l’une des cliniques en région parisienne.

 

Vous trouverez par exemple de très bons instituts dans le val d’Oise ou dans les hauts de seine. Nous vous conseillons de vous rendre sur les plateformes comme doctolib.fr ou encore docteurcheveux.fr pour avoir plus d’information.

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici