Quelles solutions pour faire garder une personne âgée de jour et de nuit à Paris ?

0
46
assistance personnes agées
Quelles solutions pour faire garder une personne âgée de jour et de nuit à Paris ?
5 (100%) 6 votes

L’un de vos parents ou de vos proches est âgé et vit seul ? Soyez conscient que, même s’il est assez autonome pour se déplacer, sortir ou encore faire la cuisine seul, il ne sera jamais à l’abri d’une chute. Les personnes âgées sont plus fragiles que des adultes dans la force de l’âge, et une chute peut vite dégénérer si personne n’est là pour appeler les secours. La nuit, les risques de chutes sont multipliés : si la personne âgée est déjà tombée par le passé, elle sera moins assurée et risquera davantage de tomber à nouveau.

Par sécurité, il est donc fortement conseillé de faire garder votre parent/proche âgé la nuit.

Quels sont les aides et services d’aides à domicile de nuit à Paris?

La téléassistance, de nombreux acteurs à Paris

L’aide par téléassistance est une bonne solution si la personne âgée est encore relativement autonome, mais vit seule. Elle pourra garder son indépendance, mais sera tout de même en sécurité s’il lui arrive quelque chose la nuit. En effet, en cas de chute, malaise, angoisse ou insomnie, il lui suffira simplement d’appuyer sur un bouton pour contacter une centrale téléphonique disponible 24h sur 24. L’assistant au bout du fil évaluera l’urgence de la situation et pourra envoyer quelqu’un (un voisin, un proche, un intervenant de leur propre service, voire les pompiers).

 

Pour bénéficier de la téléassistance, la personne âgée doit souscrire à un abonnement. Elle devra notamment indiquer les coordonnées des personnes à prévenir en cas d’urgence (proches ou voisins).

Elle portera en permanence, autour du cou ou du poignet, un émetteur-récepteur qui lui permettra d’appeler la centrale téléphonique.

Pour savoir quels sont les organismes proposant un service de téléassistance, il faut s’adresser à la mairie de la ville. Celle-ci pourra éventuellement participer aux frais d’abonnement ou d’installation du dispositif.



La garde itinérante de nuit à Paris

Si la personne âgée a besoin d’une présence ou de quelqu’un pour l’aider à certains moments de la nuit (pour se coucher ou se lever, par exemple), il peut être judicieux d’opter plutôt pour une garde itinérante de nuit. Celle-ci vient aider la personne âgée à effectuer certaines tâches : se déshabiller, s’habiller, aller aux toilettes, prendre des médicaments avant le coucher ou au réveil, fermer les fenêtres, les portes et les volets avant d’aller dormir … Ces interventions durent en moyenne entre 15 et 30 minutes et, selon les besoins de la personne âgée, peuvent avoir lieu une ou plusieurs fois dans la nuit.

Comme pour la téléassistance, les intervenants restent disponibles en pleine nuit et peuvent venir au domicile de la personne âgée si besoin.

La garde de nuit par une assistante de vie à domicile intervenant à Paris

À la différence de la garde itinérante, la garde à domicile de nuit implique une assistance tout au long de la nuit. L’assistante de vie dort chez la personne âgée et pourra ainsi l’aider au besoin, par exemple en cas d’insomnie ou pour aller aux toilettes. Elle pourra également accompagner le coucher et le lever, éventuellement le dîner et le petit-déjeuner. Les horaires d’une garde à domicile de nuit vont généralement de 20h à 8h.

Ces trois solutions de garde de nuit ont toutes leurs avantages, la personne âgée pourra choisir celle qui lui convient le mieux en fonction du degré d’aide dont elle veut bénéficier, si elle souhaite une présence ponctuelle ou permanente la nuit. Cependant, la solution la plus complète reste de faire appel à un service d’aide à domicile comme le propose l’adiam.

La personne âgée pourra ainsi compter sur une aide de jour comme de nuit. L’aide à domicile apporte de l’aide aux personnes âgées dans les tâches de la vie quotidienne qu’elles n’ont plus le courage ou la capacité d’effectuer : s’habiller, sortir, conduire, faire des courses, faire le ménage ou la lessive, préparer à manger… Elle veille sur la personne âgée tout au long de la journée et/ou de la nuit et peut ainsi agir rapidement en cas de chute, par exemple.

Comment bénéficier d’une contribution financière aux aides à domicile ?

Plusieurs aides permettent de réduire les coûts de ces services : APA, aide-ménagère, aides des caisses de retraite, aides des complémentaires santé, crédit d’impôt …

L’APA

Pour être éligible à l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie), il faut avoir 60 ans ou plus, habiter en France et être considéré en perte d’autonomie par le conseil départemental. Le degré de perte d’autonomie est appelé Groupe iso-ressources, il s’échelonne sur six niveaux (le niveau 1 traduisant la plus forte dépendance). Pour bénéficier de l’APA, le GIR de la personne âgée doit être de 1, 2, 3 ou 4. Le montant de l’aide attribuée dépend des revenus de la personne âgée.

Si votre proche/parents est considéré comme autonome par le conseil départemental (GIR de 5 ou 6), il ne pourra malheureusement pas bénéficier de l’APA. Mais rassurez-vous, il existe d’autres aides pour l’aider à financer son service d’aide à domicile.

L’aide-ménagère à domicile

L’aide-ménagère à domicile peut être attribuée par le Conseil Départemental à toute personne de 65 ans ou plus qui ont des difficultés à effectuer des tâches ménagères et qui ne sont pas éligibles à l’APA. Si la personne vit seule, ses revenus doivent être inférieurs à 868,20€ par mois. Si elle vit en couple, ils ne doivent pas dépasser 1347,88€ par mois.

Là aussi, le montant de l’aide sera variable en fonction des revenus de la personne âgée. Pour faire une demande d’aide-ménagère, adressez-vous au Centre communal d’action sociale ou à la mairie, ou encore auprès de l’association adiam pour Paris

Les aides des caisses de retraite

Si la personne âgée n’est pas éligible à ces deux aides, elle pourra peut-être bénéficier d’une aide de sa caisse de retraite. Les différentes aides proposées par les caisses de retraite peuvent être financières ou bien matérielles. Pour savoir à quelle aide elle peut avoir droit, la personne âgée devra contacter directement sa caisse de retraite.

Conclusion

Si votre parent/proche ne souhaite pas être placé(e) en maison de retraite, sachez qu’il existe d’autres possibilités pour faire garder une personne âgée, en particulier la nuit. Faire appel à une assistante de vie à domicile sera la solution adéquate si la personne âgée n’est pas entièrement autonome, par exemple si elle a dû mal à se lever seule et se déplacer dans le noir. L’aide à domicile de nuit est également conseillée si la personne âgée a tendance à avoir un sommeil perturbé ou des insomnies. Les insomnies peuvent provenir d’une angoisse (de se retrouver seul la nuit par exemple), d’une prise de médicaments pouvant perturber le sommeil, de douleurs musculaires ou articulaires…

Dans tous les cas, avoir une personne qui veille sur soi ne peut qu’être bénéfique et rassurer la personne âgée.