L’histoire des Restaurants du Cœur et l’importance de leurs donateurs

1
170
Coluche et les restos du coeur

Venir en aide aux personnes démunies en leur offrant des repas gratuits, mais aussi favoriser leur insertion sur le plan social et économique, tel est le rôle relevé par les Restaurants du Cœur ou « les Restos du Cœur ». Pour mener à bien ses actions, cette association créée en 1985 par l’humoriste Coluche dépend en grande partie de la générosité des donateurs.

 

De « cantine gratuite » à association d’utilité publique

Célèbre humoriste reconnu pour sa liberté d’expression, Coluche s’indigne devant la destruction des surplus agricoles et les gaspillages alimentaires. Devant les caméras d’Europe 1, le 26 septembre 1985, il lance l’idée d’une « cantine gratuite » qui pourrait distribuer des repas gratuits aux plus démunis. Le 14 octobre, les Restos du Cœur voient le jour avec le statut d’association. L’hiver de la même année, la première campagne permet la distribution de 8,5 millions de repas. 5 000 de bénévoles répondent présents pour l’occasion.

Le décès brutal de Coluche en juin 1986 ne freine pas l’élan des Restos du Cœur. Aux campagnes d’hiver s’ajoutent celles d’été. En une trentaine d’années d’existence, l’association a distribué près de 2 milliards de repas. En guise de soutien aux Restos du Cœur et aux associations œuvrant dans l’aide alimentaire, l’Europe répond positivement à une demande de l’humoriste formulée avant sa mort avec le Programme Européen d’Aide aux plus démunis ou PEAD – qui deviendra les Fonds européens d’aide aux plus démunis ou FEAD — en leur redistribuant les stocks agricoles invendus. En 1988, la Loi Coluche est votée et permet aux donateurs d’accéder à un avantage fiscal de 75 % du don réalisé.

 

Les Restos du Cœur : des aides alimentaires, mais pas seulement

Fruits et légumes- donation aux restos du coeurLe volet d’aide alimentaire se présente sous différentes formes. Il peut s’agir de paniers-repas équilibrés pour ceux qui ont un domicile et de repas chauds distribués dans les centres ou dans la rue. Paris bénéficie du programme Camions du Cœur permettant la distribution de repas chauds aux sans-abris. Puisque les aides alimentaires ne sont pas suffisantes, les Restos du Cœur ont largement étendu leurs activités avec entre autres :

  • les Restos Bébés du Cœur s’adressent aux parents et leur permettent d’accéder à une aide matérielle, des conseils diététiques et pédiatriques et à un espace d’orientation et de prévention ;
  • les Toits du Cœur. Il s’agit de logements notamment de Centres d’Hébergement d’Urgence, de stabilisation et de Réinsertion Sociale dans lesquels les personnes profitent d’un lit, d’un repas et peuvent rencontrer un travailleur social et un médecin. C’est notamment le cas de la Péniche du Cœur d’une capacité de 70 personnes amarrée à la gare maritime d’Austerlitz. Le volet logement des Restos du Cœur comprend également des résidences sociales et des Hôtels sociaux pour un accueil d’une durée variant entre 2 à 3 ans. Certaines personnes qui ne sont pas concernées par les dispositifs classiques d’insertion accèdent à un hébergement sans contrainte de temps, intègrent une vie en communauté et exercent une activité économique non lucrative.
  • les Ateliers et les Jardins du Cœur.

 

Les dons, essentiels au fonctionnement des Restos du Cœur

Distribution restos du coeurPour la période 2018-2019, les Restos du Cœur ont distribué pas moins de 133,5 millions de repas gratuits, soit 15 fois plus qu’à leurs débuts. La distribution de ce repas et le maintien des autres activités de l’association a un coût. Pour pouvoir continuer ses actions durant ses 35 années d’existence, les Restos du Cœur ont pu compter sur la générosité du public. Les dons à l’image du don de 30k€ de la société France Solar aux Restos du Cœur du Bas-Rhin représentent 47 % des ressources de l’association. C’est dire l’importance de l’action des donateurs envers les Restos du Cœur. À ces dons s’ajoutent différentes subventions, les partenariats et les mécénats d’entreprise, les produits financiers, sans oublier les produits Enfoirés.

Le concert des Enfoirés s’est tenu la première fois 1989 avec la collaboration de divers artistes. Depuis, de nombreuses autres artistes et personnalités ont grossi les rangs de Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday, Michel Sardou, Véronique Sanson et Eddy Mitchel qui ont cédé tous leurs droits lors de concerts ou la vente des albums au profit de l’association, soit environ 7 % de ses recettes financières.

Dernier concert des enfoirés à l’AccorHotels Aréna (Paris Bercy)

Plus d’avis sur l’entreprise France Solar ici

E-liquide pas cher
Eliquide pas cher en ligne

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici