Le tabagisme reste la première cause de mortalité en France, avec aux alentours de 75 000 décès par an. C’est le rappel qu’à fait Jérôme Salomon, directeur général de la santé, suite aux informations parues dans la pesse en lien avec l’étude menée par l’hôpital parisien de la Pitié Salpetrière et son hypothèse : la nicotine protège-t-elle contre le Coronavirus ?

Origine de l’hypothèse de la nicotine : le récepteur nicotinique de l’acétylcholine

L’hypothèse a été discutée pendant des jours en France, car plusieurs études ont constaté un faible pourcentage de fumeurs parmi les patients hospitalisés pour le Covid-19. Une nouvelle étude en France, sur 350 patients hospitalisés et soumis à un prélèvement, confirme cette sous-représentation des fumeurs parmi les patients : seulement 5%, un pourcentage nettement inférieur à celui des fumeurs dans la société. L’hypothèse », a déclaré le professeur Jean-Pierre Changeux de l’Institut Pasteur et du Collège de France aux médias français, « est que la nicotine, en se fixant sur le récepteur cellulaire utilisé par le coronavirus, empêche ou bloque son entrée dans les cellules.

La piste de la nicotine, que le ministre de la santé, Olivier Véran, a qualifiée d' »intéressante », reste à prouver. Dans un premier temps, après l’autorisation accordée pour l’essai, nous procéderons à l’application de patchs, les « patchs » à la nicotine utilisés pour arrêter de fumer, à plusieurs personnes, avec des doses différentes : d’abord aux membres du personnel de santé, puis aux patients hospitalisés mais ne présentant pas d’état grave, et enfin aux patients graves en réanimation. La nicotine, qui est la voie privilégiée, pourrait réduire la sur-inflammation, la « tempête cytokinique ».

« Nous devons rester très prudents, n’oubliez pas les effets néfastes de la nicotine a répété Jérôme Salomon. Et nous savons que les fumeurs ont de graves symptômes lorsqu’ils contractent le coronavirus ». Selon certains chercheurs, à l’origine des études, l’origine de l’hypothèse de la nicotine « protectrice » se trouve dans le « récepteur nicotinique de l’acétylcholine », qui joue un rôle central dans la propagation du virus. Elle expliquerait la variété des symptômes de Covid-19, en particulier la perte de l’odorat et certains troubles neurologiques, jusqu’aux cas d’arrêt respiratoire soudain, qui peuvent survenir vers le 8e jour.

La nicotine protège-t-elle contre les coronavirus ?

Il ne s’agit encore que d’une première hypothèse issue de l’observation clinique à l’hôpital parisien de la Pitié Salpetrière où, selon une étude, seuls 4,4% des 343 patients Covid-19 admis (âge moyen 65 ans) sont fumeurs. L’étude, qui vient d’être publiée sur le site web de Qeios, a également examiné le profil de 139 patients qui ont consulté un médecin présentant des symptômes légers (âge moyen 44 ans). Et le résultat est similaire : seulement 5,3% de fumeurs. À première vue, c’est un fait qui bouleverse la croyance de la plupart des virologistes selon laquelle le tabac fait partie des facteurs de risque accrus face à une maladie telle que le Covid-19 qui provoque une grave insuffisance respiratoire.

« Notre étude transversale suggère que les fumeurs sont beaucoup moins susceptibles de développer une infection symptomatique ou grave que la population générale », écrivent les auteurs de l’étude française, dont l’épidémiologiste Florence Tubach. « L’effet est significatif : le risque est divisé par cinq pour les patients ambulatoires et par quatre pour les patients hospitalisés. Nous le voyons rarement en médecine », ajoute M. Tubach. « L’hypothèse est qu’en se fixant sur le récepteur cellulaire également utilisé par le coronavirus, la nicotine l’empêche ou le freine dans sa fixation, bloquant ainsi sa pénétration dans les cellules et sa propagation dans tout l’organisme », note Jean-Pierre Changeux, neurobiologiste membre de l’Institut Pasteur. Les chercheurs émettent l’hypothèse que le « récepteur nicotinique de l’acétylcholine » joue un rôle central dans la propagation du coronavirus et est à l’origine de la variété des symptômes de Covid-19, dont la perte de l’odorat et les troubles neurologiques.

« Sur la base de ces résultats, aussi robustes soient-ils, nous ne devons pas conclure à un effet protecteur de la fumée de tabac, qui contient de nombreux agents toxiques », prévient également M. Tubach. « Seule la nicotine ou d’autres modulateurs du récepteur de la nicotine pourraient avoir un effet protecteur, et je le garde sous condition car notre travail reste d’observation ». Pour tester l’hypothèse, l’hôpital parisien a lancé une expérience basée sur l’application de patchs de nicotine à différents dosages et avec différents objectifs : préventif pour comprendre s’ils peuvent fonctionner pour protéger le personnel médical, et thérapeutique sur les patients hospitalisés pour essayer de diminuer les symptômes ou sur ceux en réanimation.

Déjà fin mars, une étude chinoise publiée dans le New England Journal of Medecine soulignait le faible pourcentage de fumeurs parmi les patients atteints de Covid par rapport à la moyenne nationale des fumeurs. La publication de l’étude française, avec un essai lancé dans l’un des plus importants hôpitaux de la capitale, a provoqué un tollé immédiat. « N’allez pas acheter de patchs à la nicotine », a déclaré le ministre de la santé Olivier Véran. Le risque est de créer de faux espoirs parmi les nombreux fumeurs, d’en créer de nouveaux. Le directeur général de la santé, Jérôme Salmon, a rappelé que le tabagisme cause 75 000 décès chaque année en France et constitue un facteur aggravant des maladies cardiovasculaires, respiratoires et tumorales. Une prudence identique vient d’Italie. « Il est même dangereux de ventiler qu’une mauvaise habitude, comme celle de fumer, peut aider à faire face à ce qui est maintenant la principale urgence épidémique », a déclaré Giovanni Maga, directeur de l’Institut de génétique moléculaire du Conseil national de la recherche de Pavie.

Source : https://eliquide-diy.fr/actus-eliquides/la-nicotine-est-elle-une-protection-contre-le-coronavirus/

Eliquide pas cher en ligne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici